Financement : la crypto-monnaie rafle la mise, non la blockchain privée

Financement : la crypto-monnaie rafle la mise, non la blockchain privée

Le Blockchain Report 2020 de CB Insights fait les comptes et observe de profondes évolutions du financement des startups crypto et blockchain dans le monde (-30%). Les investisseurs privilégient par ailleurs très largement les acteurs des crypto-monnaies, usage qui s’impose sur la blockchain.

 

En 2018, l’argent investi par le capital-risque dans le secteur de la blockchain avait atteint un sommet, bondissant en un an de 1,2 à 4,26 milliards de dollars. L’année dernière, ce financement a sérieusement marqué le pas, constate le cabinet CB Insights dans son étude Blockchain Report 2020.

Les fonds récoltés auprès des VCs s’élèvent à 2,79 milliards de dollars. Le nombre de levées de fonds a lui aussi reculé (-2%), passant de 822 à 807. Toutefois, c’est surtout le montant de ces investissements qui s’est effondré (-30%).

434 millions de dollars pour la blockchain privée

Du côté des investisseurs eux-mêmes, les hedge funds de l’univers crypto restent les plus actifs sur ce marché. Polychain Capital et Galaxy Digital, avec respectivement 28 et 24 participations, occupent les premières places.

Néanmoins, les acteurs traditionnels développent peu à peu leurs investissements, tout en ne représentant que 15% des participations par des fonds. Quant au domaine jugé le plus attractif par les investisseurs, c’est la crypto-monnaie qui conserve la part du lion.

La part des fonds levés auprès des VCs et allouée aux startups crypto n’a pas cessé de croître au fil des ans. En 2015, elles raflaient plus de 500 millions de dollars, contre 86 millions pour les usages entreprise de la blockchain.

En 2019, le rapport de force reste toujours aussi déséquilibré avec uniquement 434 millions de dollars pour la blockchain entreprise – soit plus de 2,3 milliards de dollars pour les autres usages de la blockchain, essentiellement la crypto-monnaie.

Le bilan des investissements dans les applications B2B de la blockchain doit cependant encore être relativisé. Une levée de fonds pèse à elle seule la moitié des fonds levés l’année dernière : 200 millions de dollars ont en effet été récoltés par Ripple.

Blockchain privée : des consortiums, mais des projets naissants

Les entreprises peinent ainsi toujours à développer leurs usages de la blockchain dans leurs processus. Les références à ces technologies lors des présentations financières des sociétés ont ainsi été divisées par deux entre 2018 et 2019, note CB Insights.

Si les entreprises rejoignent des consortiums, comme TradeLens, pour explorer les applications possibles de la blockchain, les projets demeurent à un stade peu avancé. Dans le domaine des blockchains privées, deux technologies se démarquent : Hyperledger et R3 Corda.

Face à la lenteur des progrès de la blockchain dans l’environnement professionnel, les investisseurs privilégient donc les briques crypto, dont les paiements, l’infrastructure de minage et les protocoles. En 2019, Celo a ainsi levé 30 millions de dollars.

En outre, écosystème et services crypto continuent de s’étoffer dans ce secteur avec par exemple l’émergence de nouveaux produits de custody et de trading. Les fintechs de la finance traditionnelle proposent à leur tour des produits crypto.

Les services d’assurance accompagnent eux aussi ce développement, notamment auprès des clients des exchanges. Un des résultats de la croissance de l’écosystème, c’est un total des actifs sur les réseaux DeFi qu’il a atteint 1,2 milliard de dollars en 2019. Ce total a été divisé par deux depuis la crise du coronavirus.

via Cryptonaute https://cryptonaute.fr
link : https://cryptonaute.fr/financement-crypto-monnaie-rafle-mise-non-blockchain-privee/
March 26, 2020 at 10:03AM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •