Le français Blockpulse propulse l’actionnariat sur la blockchain

Le français Blockpulse propulse l’actionnariat sur la blockchain

Les fintechs Blockpulse et Lemon Way s’associent pour tokeniser les actions des entreprises et promettre une gestion plus liquide des titres tout en sécurisant les paiements grâce au KYC fourni par Lemon Way.

 

L’ambition de Blockpulse est de dématérialiser les actions des entreprises sous formes de tokens gérés sur la blockchain. Pour la jeune pousse française, l’objectif de sa plateforme SaaS est de simplifier pour les sociétés (non cotées) la gestion de leur actionnariat, mais aussi les achats et reventes de titres.

Le service a été lancé cette semaine, en partenariat avec une autre fintech spécialiste des paiements, Lemon Way. Pour les fondateurs de Blockpulse, cette solution est synonyme d’une simplification des opérations liées à l’actionnariat, dont beaucoup restent encore au format papier.

Tokeniser les levées de fonds des startups

Les clients, entreprises et actionnaires, peuvent disposer d’un registre de mouvement de titres et d’une table de capitalisation sous forme numérique. Mais Blockpulse cible en particulier les levées de fonds des startups – qui intéressent d’autres fintechs comme Mt Pelerin.

Pour Thibaut Ingelaere, co-fondateur et président de l’éditeur blockchain interrogé par Maddyness, la tokenisation « fluidifie les échanges de titres. » Ainsi, son service permet aujourd’hui des levées de fonds de type « BSA Air », avec un capital dématérialisé au travers de tokens.

Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, l’intégralité de l’actionnariat de Blockpulse (issu d’une levée de fonds de 330.000 euros fin 2019) est représentée sur la blockchain. De quoi en faire la « première startup dans l’Union Européenne entièrement tokenisée » selon son dirigeant

Devenir un marché secondaire d’échange de titres

L’ambition de l’éditeur est à terme d’offrir une plus large palette d’instruments financiers à disposition des sociétés par actions, parmi lesquels obligations convertibles, BSA, BSPCE. D’ailleurs ces deux derniers seront accessibles aux clients d’ici quelques semaines.

L’objectif final cependant est de faire de la plateforme un marché secondaire d’échange de titres, et ainsi de prélever des frais sur les transactions qui y sont réalisées. Pour proposer ses services financiers, Blockpulse s’appuie sur une autre fintech, positionnée sur les paiements. Un investisseur doit se soumettre à différentes opérations de contrôle pour acquérir des titres sur la plateforme.

Seul l’émetteur peut vous inviter à accéder à son espace en vue d’investir. Pour se faire, vous devez avoir passé avec succès les vérifications d’identité et de preuve d’origine des fonds (KYC/LCBFT) réalisé par notre partenaire Lemon Way,” est-il ainsi précisé.

via Cryptonaute https://cryptonaute.fr
link : https://cryptonaute.fr/blockpulse-actionnariat-blockchain-lemon-way/
February 26, 2020 at 03:35PM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •