Interview : Andy Bryant, Co-Directeur bitFlyer Europe

Interview : Andy Bryant, Co-Directeur bitFlyer Europe

Andy Bryant, bonjour. Pouvez-vous nous présenter bitFlyer ?

bitFlyer est une des plus larges plateformes échanges de cryptomonnaies et la seule à être réglementée en Europe, aux US et au Japon. Elle permet aux utilisateurs d’acheter des crypto-monnaies tels que Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, Ethereum Classic, Lisk, Litecoin and Monacoin.

Notre siège social est situé au Japon, où nous avons plus de 2 millions d’utilisateurs et où nous sommes une marque reconnue. Nous avons lancé bitFlyer en Europe en 2018, et au cours des 12 derniers mois, nous avons été reconnus comme

l’une des 10 plateformes qui ne falsifie pas les volumes de négociations

.

Quelle est votre offre ?

bitFlyer propose une option de trading tout-en-un, qui permet aux utilisateurs, grâce à un portefeuille sécurisé, d’acheter des crypto-monnaies avec un choix varié de méthodes de paiements.

Nous avons deux offres – bitFlyer Lightning pour les traders expérimentés, et bitFlyer Buy/Sell destinés aux personnes qui souhaitent acheter des bitcoins sans une connaissance approfondie du trading.

Cependant, ce que les utilisateurs obtiennent avec bitFlyer n’est pas seulement une plate-forme simple et l’accès aux plus populaires crypto-monnaies disponibles, mais la garantie qu’ils utilisent une plate-forme sécurisée.

bitFlyer est l’une des plateformes échanges les plus anciennes au monde et nous sommes réglementés selon les normes les plus élevées sur tous les marchés sur lesquels nous opérons. Nous sommes d’ailleurs la seule plateforme au monde possédant les licences pour opérer à la fois en Europe, au Japon et aux Etats-Unis.

Récemment les enjeux relatifs à la crypto-monnaie ont fait beaucoup de bruit, notamment avec Libra. Comment voyez-vous l’évolution de Libra en 2020?

Contrairement aux crypto-monnaies comme Bitcoin dont la vitesse d’adoption est faible, la monnaie Libra a le potentiel d’être instantanément accessible à près de 2,5 milliards d’utilisateurs de Facebook dans plus de 190 pays.

Cela a eu comme conséquence de faire de la question de “l’argent mondial” un sujet de première importance pour les gouvernements du monde entier et a suscité des discussions éminemment nécessaires sur la façon de répondre à l’initiative Libra.

L’émission de cette crypto-monnaie constituerait la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une forme d’argent mondial serait créée par le secteur privé, et avec une portée et un savoir-faire permettant de l’utiliser à travers la planète, il n’est ainsi pas étonnant que les gouvernements s’y intéressent !

C’est pourquoi, bien que cela soit sujet à débat, je ne suis pas convaincu que la monnaie Libra sera lancée en 2020. Cela s’explique par le fait que les institutions gouvernementales ont remarqué que

– 1) Libra présente des risques pour la stabilité financière

– 2) qu’elle n’est actuellement pas viable d’un point de vue règlementaire.

Cela ne veut pas dire que la monnaie Libra n’existera pas, mais qu’avant qu’elle soit lancée, il y aura de nombreuses questions auxquelles il faudra trouver des réponses.

La finance décentralisée est une tendance qui s’est prononcée cette année. Selon vous, va-elle- continuer de progresser ?

DeFi, ou la finance décentralisée, est une évolution naturelle de l’ecosystème de la blockchain, qui est à la finance ce que la crypto est à l’argent. Avec un large éventail d’applications déjà utilisables, il est facile de mesurer l’ampleur de l’industrie de la DeFi grâce au montant de la valeur qui a été “verrouillé” dans les contrats intelligents. Celui-ci a augmenté rapidement de moins de 2 millions de dollars en novembre 2017 à plus de 950 millions de dollars en décembre 2019.

Il s’agit d’une tendance qui ne fait que commencer. De la même manière que l’email était le premier élément de base d’Internet, la crypto-monnaie est le premier élément de base de la technologie blockchain.

Là où la plupart des regards se concentrent trop sur le cours des cryptomonnaies pour prendre du recul, de mon point de vue c’est la blockchain qui est importante !

Entièrement nouvelles, les constructions financières décentralisées incluent les prêts, les produits dérivés, les paiements, l’asset management et bien d’autres services. C’est ce qu’on appelle DeFi, une tendance qui grandira encore plus rapidement en 2020.

Le bitcoin a créé quelques remous dans la cryptosphère. Le bitcoin peut-il être considéré comme une valeur refuge ?

En règle général, lorsque des investisseurs veulent protéger leurs portefeuilles contre la volatilité à venir, ils achètent des valeurs dites ‘refuges’ qui permettent de sécuriser leur patrimoine malgré les périodes de crise, et investir dans l’or, le dollar ou encore le Yen japonais. Qu’en-est-il donc du bitcoin? Cette question sera au centre du débat (et peut-être mise à l’épreuve) en 2020.

D’une part, le Bitcoin est encore un actif extrêmement volatil, avec des fluctuations de prix quotidiennes de 5 à 10 % et à ce titre, il est naturellement considéré comme un investissement à haut risque dans des conditions normales. En tant que tel, nous nous attendons à ce qu’il soit soumis au même sentiment des investisseurs que les autres actifs à haut risque tels que les actions ou les options / produits dérivés.

D’autre part, le Bitcoin a constamment montré qu’il n’est en fait pas corrélé avec la plupart des classes d’actifs financiers traditionnelles. Il s’agit d’une propriété assez intéressante, ce qui signifie que le prix du Bitcoin ne suit pas nécessairement celui des autres classes d’actifs en cas de forte baisse du marché. Ainsi, les actifs non corrélés sont des outils populaires auprès des investisseurs pour protéger leurs portfolios.

Étant un actif non corrélé et résistant à la censure, il est fort possible que le bitcoin devienne de plus en plus une valeur refuge; un canot de sauvetage pour les capitaux lorsque les marchés plus gros s’effondrent. Mais il est également possible qu’en cas de crise, il soit abandonné au même titre que d’autres actifs à haut risque au profit de valeurs refuges traditionnelles.

Je pencherai vers cette dernière option, mais cela dépendra vraiment de Bitcoin et de sa capacité à acquérir la confiance des investisseurs et de se forger une identité de valeur refuge avant qu’il ne soit mis à l’épreuve. Quoi qu’il en soit, je pense que nous devrions le savoir en 2020.

Pour en revenir a bitFlyer et son implantation en France, quelles sont les opportunités et les développements prévus pour 2020 ?

La France est un marché important pour bitFlyer. Nous pensons que la France a été négligée par le secteur des crypto-monnaies ces dernières années, mais la France montre une approche progressive de l’adoption de la crypto-monnaie. Il y a des signes de fort de potentiel de croissance et bitFlyer veut faire partie de cette croissance.

via Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News https://www.finyear.com/
link : https://www.finyear.com/Interview-Andy-Bryant-Co-Directeur-bitFlyer-Europe_a41948.html
January 9, 2020 at 07:16PM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •