Hard fork de Monero : nouvel algorithme de mining pour l’altcoin anonyme

Hard fork de Monero : nouvel algorithme de mining pour l’altcoin anonyme

Monero XMR mining

 

Le réseau de paiement anonyme Monero (XMR) a procédé à un hard fork afin de mettre à jour son algorithme de mining. Il devrait lui permettre d’offrir une meilleure décentralisation. Mais cette solution reste sujet à débat au sein de la communauté crypto.

 

Hard fork planifié pour Monero

Comme l’explique CoinTelegraph, qui rapporte la nouvelle, le hard fork avait été planifié pour le 30 novembre. Trois jours plus tard, les équipes ont confirmé qu’il s’était déroulé sans anicroche. L’altcoin utilisera désormais un nouvel algorithme de mining : RandomX. Le but principal de ce changement est de devenir résistant aux mineurs ASIC. Pour rappel, ces mineurs sont les machines de choix pour la plupart des crypto-monnaies qui fonctionnent avec la Preuve de Travail. Très performants, ils peuvent également être coûteux : c’est pourquoi certains altcoins essaient de s’en détacher.

C’est en tout cas la logique de Monero, qui considère que ces coûteuses machines réservent le processus de mining à ceux qui en ont les moyens. Par ailleurs, seules quelques entreprises fournissent des mineurs ASIC dans le monde, ce qui restreint d’autant plus le réseau. RandomX est donc censé redémocratiser la production de XMR. La mise à jour permettra d’utiliser son unité centrale (CPU) afin de miner du Monero. L’utilisation du processeur graphique (GPU) devient également plus difficile.

 

Résiste, prouve que tu n’aimes pas les ASIC

Dans les cercles crypto, cette solution est cependant sujette à débat. Pour beaucoup, l’utilisation de processus qui résistent aux ASIC n’est pas durable dans le temps. Cela rend les attaques à 51 % moins coûteuses, ce qui pose problème pour la sécurité globale du réseau.

Des articles parus ces dernières années indiquent également que le niveau de décentralisation d’un réseau comme l’Ethereum (ETH), qui résiste aux ASIC, est comparable à celui du Bitcoin (BTC), qui n’a pas implémenté ce type de solutions. C’est tout du moins ce qu’a déterminé le CTO de Coinbase, Balaji S. Srinivasan, dans une étude publiée en 2017. D’autres pointent également du doigt les coûts des ASIC, qui ont été drastiquement réduits ces dernières années, et qui permettent donc un meilleur accès à ces outils.

 

Il s’agira donc de voir quelle influence le changement d’algorithme implémenté par ce hard fork aura sur le réseau du Monero. L’altcoin anonyme est à la peine en cette fin d’année 2019. Comme nous vous l’expliquions la semaine dernière, plusieurs exchanges dont BitBay ont choisi de le délister, en amont de la mise en place des recommandations du GAFI, qui font la chasse à l’anonymat.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L’ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s’est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu’elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

L’article Hard fork de Monero : nouvel algorithme de mining pour l’altcoin anonyme est apparu en premier sur Cryptoast.

via Cryptoast https://cryptoast.fr
link : https://cryptoast.fr/hard-fork-de-monero-nouvel-algorithme-de-mining-pour-laltcoin-anonyme/
December 3, 2019 at 02:05PM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •