Crypto Brunch – 13 Octobre 2019

Crypto Brunch – 13 Octobre 2019

Crypto Brunch - Toute l'actu crypto, bitcoin et blockchain de la semaine

 

Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je suis Ryo, et je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l’actualité crypto de la semaine.

 

À table !

2019 est rythmé par les actualités de la Libra de Facebook et de la blockchain TON de Telegram. Toutes deux sont, ce dimanche, encore plus mal barrées que la dernière fois.
Comme anticipé suite au départ de PayPal, c’est une débâche qui a lieu dans le petit groupe de la Libra Association. VISA, Mastercard, eBay et Stripe ont tous décidé de se retirer du projet avant que les foudres réglementaires s’y abattent. C’est un sacré coup dur pour l’association qui se retrouve sans le soutien des principaux moyens de paiement au monde alors que leur première réunion est prévue pour lundi. Il est intéressant de noter que VISA, MasterCard et Stripe ont toutes trois reçus un peu plus tôt des courriers de la part de deux sénateurs, leurs demandant de mettre un terme à leur partenariat avec la Libra. Le hasard certainement … 😏

Bien sûr, tout le monde continu de critiquer le projet dans tout les sens. On blâme l’historique de Facebook, la centralisation du projet ou on juge simplement qu’une entreprise ne devrait pas “créer” de monnaie.
Le CEO de Ripple n’a pas échappé au mouvement en prévoyant que la Libra ne serait pas disponible avant 2023. Cependant, connaissant l’oiseau, ses déclarations valent autant que les jetons qu’il vend. 🤫
L’autre façon d’exprimer son désaccord est de le faire activement. C’est ce qu’a décidé de faire une petite start-up de projets open-source en annonçant la création d’OpenLibra, une version ouverte et décentralisée de la monnaie éponyme. Malgré l’emballement initial que peut provoquer le projet, on se demande qui compte l’utiliser à part les développeurs eux-mêmes. Si la force de frappe de la Libra Association n’est pas là pour en faire la promotion il va vite être compliqué d’intéresser quiconque dans un projet sans spéculation. 🤔
Quoi qu’il en soit, Zuckerberg est attendu au Congrès américain le 23 octobre. Entre la réunion de l’association, les défections successives et le passage au Congrès, les actualités risquent d’être mouvementées pour notre pionnier des monnaies privées.

 

 

Quant à Telegram, leur blockchain est toujours prévue d’ici Halloween. Cependant un minuscule grain de sable vient se mettre dans l’engrenage. La SEC exige l’arrêt total du projet, le remboursement des investisseurs, avec des intérêts et en plus de ça une amende ! L’accusation porte sur le fait que Telegram a effectué une ICO qui n’était pas enregistrée. Ses jetons, les GRAM, sont considérés comme des titres financiers et doivent donc suivre tout un parcours pour être vendus à des américains. Le problème étant que 39 américains ont participé à la levée de fonds à coup de dizaines de millions de dollars. De quoi mettre la SEC en état d’alerte, laquelle a obtenue en urgence une ordonnance restrictive contre Telegram. Ces derniers se retrouvant bloqués avec une audience au tribunal le 24.

Cela pose un énorme soucis. Si Telegram ne lance pas sa blockchain d’ici la fin du mois, ils se sont engagés à rembourser tout les investisseurs. Tout indique donc qu’ils vont chercher un accord avec la SEC, plus qu’à savoir si cette dernière sera aussi accommodante qu’elle l’a été avec EOS ou si elle va se montrer bien plus hostile. Dans le cas où la SEC ait gain de cause, il serait difficile de savoir ce qu’il adviendrait de la blockchain TON. On pourrait s’attendre à une nouvelle levée de fonds même si l’entreprise n’en a absolument pas besoin.

 

 


Toasts

 

  •      Nouveau procès pour Bitfinex. Cette fois-ci les voilà accusés de manipulation de marché via Tether. L’accusation a l’air approximative mais reste problématique pour BitFinex. Au même moment ces derniers ont porté plainte contre Wells Fargo pour les avoir empêché sans raison d’utiliser leur banque pendant des années. Bienvenue en Amérique ! 🦅

 

  •      L’Unicef accepte les dons de bitcoins et d’ethers via un fond dédié. Détail intéressant, les cryptos seront conservées en l’état et non pas converties en monnaies fiduciaires. Accepter les dons, étape indispensable à une quelconque adoption. Elle est d’autant plus importante quand c’est une branche des Nations-Unies qui le fait. 👍

 

  •      John McAfee a lancé un exchange décentralisé sous Ethereum. Je sais que vous trépignez d’impatience à l’idée de l’essayer, le bonhomme n’étant plus à une arnaque près. 😏

 

  •      Binance a annoncé qu’il était maintenant possible d’obtenir du BTC, de l’ETH et de l’USDT via des applications tierces comme Wechat ou Alipay. Les firmes ont très vite démentis en prétendant qu’elles n’accepteront JAMAIS les crypto-monnaies. Elles ont même invité à la délation de toute personne achetant des cryptos via leur services. C’est évidemment la proximité de ces entreprises avec le gouvernement chinois qui influence leur politique. Quand bien même, cela fait bien deux ans qu’il est possible de se procurer des cryptos via Wechat et Alipay, par des plateformes OTC entre autre. Mais, comme l’a dit CZ, il y a certaines vérités qu’il vaut mieux taire pour le bien de l’industrie. 🤐

 

  •      Ça n’étonne plus personne, la SEC a de nouveau rejeté une proposition d’ETF, celui de BitWise cette fois-ci. Les critiques de la SEC restent les mêmes, les ETF ne permettent pas de se prémunir d’activité frauduleuses et de manipulation de marché. Comme si il existait un marché qui ne soit pas manipulé … 😬
    On se demanderait presque pourquoi ils continuent d’essayer. Les ETF ont essuyé tellement de refus que je n’ai pas assez de doigts pour les compter, même avec mes orteils.

 

  •      B2C2, une plateforme de trading en peer-to-peer, propose dorénavant le premier produit dérivé pour trader de l’or avec des BTC. Une nouvelle assez intéressante dans la mesure où elle répond à la demande des clients de B2C2 qui sont tous des professionnels. Visiblement il devient utile d’utiliser de l’or numérique pour trader de l’or physique chez les pros.
    Au même moment, la première raffinerie d’or australienne décide de lancer un stablecoin adossé à son or. Ce jeton ERC-20 est une première mondiale puisqu’il est lié à de l’or physique véritablement stocké en Australie. Intéressant de constater le lien croissant entre l’or et les crypto-monnaies.

 

  •      La Suisse ainsi que la BRI (la banque des banques centrales en quelque sorte) vont créer une crypto-monnaie. Le but sera de tester les capacités de la blockchain dans les échanges inter-bancaires puis de l’utiliser activement si les résultats sont satisfaisants.
    Par ailleurs le ministre des finances allemand a réitéré son souhait de voir le BCE développer une version entièrement numérique de l’euro, sous-entendu une blockchain privée.
    Tout ceci alors que “Bank of America” travaille sur un mystérieux “Ripple Project”, un projet d’utilisation de la blockchain pour les paiements internationaux, sans qu’on sache si Ripple y sera ou non directement impliqué. En tout cas ne vous attendez pas à ce que XRP le soit. 🤪
    Que les principales banques mondiales passent sur blockchain, voilà le signal le plus fort de la révolution monétaire que représente cette technologie.
    Puisque comme l’a dit mon pote Schumpy …

Expresso

 

« Le nouveau ne sort pas de l’ancien, mais apparaît à côté de l’ancien, lui fait concurrence jusqu’à le ruiner. »

Joseph Schumpeter, Théorie de l’évolution économique, 1911/1926

 

Tout comme les chevaux ont vu l’arrivée des voitures les cantonner dans les prés, l’arrivée de la blockchain risque de laisser les banques sur le bas-côté. Si elles se montrent malignes elles peuvent tout à fait survivre à cette évolution voire même en bénéficier.
Il ne faut pas s’attendre cependant à ce que ce soit elles qui fassent avancer le secteur. Elles sont sur la défensive comme l’est toute chose qui se sent menacée par une autre. Il s’agit d’une des nombreuses étapes de la “destruction créatrice” qu’a théorisé Schumpeter. Celle-ci, condensée dans la citation, prétend que la majorité des innovations entraînent la disparition du secteur d’activité qu’elles remplacent.
C’est aux banques de prouver qu’elles peuvent rester dans la course et ne pas être entièrement remplacées, au fil des années ou des décennies, par une innovation plus efficace.
Mais bon, aujourd’hui, qui se déplace encore à cheval ? Même eux prennent la voiture …

 

 


Bon brunch !

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L’ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

 


Ryo

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, Ryo aime partager ses découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la Blockchain.

tradingview-astast twitter-prgrmmer1

L’article Crypto Brunch – 13 Octobre 2019 est apparu en premier sur Cryptoast.

via Cryptoast https://cryptoast.fr
link : https://cryptoast.fr/crypto-brunch-13-octobre-2019/
October 13, 2019 at 09:47AM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •