Étude : dans quels pays sont officiellement déclarés les exchanges ?

Étude : dans quels pays sont officiellement déclarés les exchanges ?

Exchanges mondiaux

 

Une étude de Crystal Blockchain parue récemment indique les pays dans lesquels les exchanges ont été les plus nombreux à être déclarés. Bien qu’ils soient répartis dans le monde, ils restent plus particulièrement situés dans les pays du G20, notamment aux États-Unis.

 

Où sont déclarés les exchanges mondiaux ?

L’étude a pris en compte 300 exchanges dans 63 pays. Ce que montre immédiatement le rapport, c’est la répartition encore très inégale des plateformes d’échanges dans le monde. Le Royaume-Uni est le lieu où le plus d’exchanges ont été déclarés : le pays en compte 43 actuellement. La deuxième place est occupée par les exchanges qui n’ont pas été officiellement enregistrés dans un pays, ils sont au nombre de 33. Viennent ensuite les États-Unis (27), Hong Kong (22) et Singapour (19).

Mis à part le Royaume-Uni, les pays européens ont un nombre moins élevé d’exchanges établis sur leurs territoires. L’Estonie domine le reste de l’Europe, avec 8 exchanges. La France ne dispose que de 2 exchanges officiellement déclarés, et l’Allemagne n’a qu’un exchange sur son territoire.

La répartition géographique montre cependant que d’un point de vue global, les exchanges sont surtout situés en Amérique du Nord et en Europe :

Répartition exchanges monde

 

Domination des pays du G20 et des États-Unis

L’étude analyse également les échanges de Bitcoin (BTC) par territoire. Avec le développement des technologies blockchain, les échanges de Bitcoin se sont propagés au reste du monde. En 2013, 96 % des transferts de Bitcoin avaient eu lieu dans le groupe qui inclut les pays du G20, Hong Kong et Singapour. En 2018, ils ne représentaient plus que 70 %. D’année en année, les États-Unis ont cependant renforcé leur domination. En 2013, ce sont les pays de l’Union européenne qui avaient reçu le plus de transactions en BTC. De 2014 à 2018, cette place a été occupée par les USA. Le rapport indique également que le volume total des BTC transférés entre exchanges a atteint un niveau colossal en 2018 : presque 92.6 milliards.

 

Prédictions pour les années à venir

Le rapport se livre également à quelques prédictions pour les années à venir. Les recommandations du GAFI devraient obliger les exchanges non enregistrés à choisir un pays pour pouvoir opérer de manière légale. Bien que cela amène plus de complexité pour les exchanges, cela pourrait permettre selon le rapport de diminuer les mouvements frauduleux de fonds en cryptoactifs. L’étude de Crystal Blockchain conclut en expliquant qu’il est évident que l’adoption du Bitcoin, ainsi que ses transactions, vont continuer de se propager et de se développer.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s’est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu’elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin

L’article Étude : dans quels pays sont officiellement déclarés les exchanges ? est apparu en premier sur Cryptoast.

via Cryptoast https://cryptoast.fr
link : https://cryptoast.fr/exchanges-declares-monde-etude/
September 12, 2019 at 02:11PM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *