Embargo de Huawei : bientôt des licences commerciales pour ses fournisseurs

Embargo de Huawei : bientôt des licences commerciales pour ses fournisseurs

Suite à l’annonce du président Donald Trump lors du G20, les entreprises américaines pourront à nouveau vendre leurs biens technologiques à Huawei. Mais elles devront obligatoirement disposer d’une licence commerciale.

La situation entre Huawei et les États-Unis n’est pas encore résolue. La firme chinoise est toujours sur la liste noire des entreprises à qui il est interdit de vendre une technologie d’origine américaine, même partielle. Cependant, des décisions ont été prises pour que cela ne pénalise pas (trop) les fournisseurs américains du constructeur asiatique, ainsi que tous les consommateurs.

Huawei pourra acheter à nouveau aux Etats-Unis…

La décision la plus importante a été annoncée au G20 par Donald Trump : les entreprises américaines pourront à nouveau avoir des relations commerciales avec Huawei. Et, comme le préconisaient les partenaires américains de Huawei (Intel, Qualcomm, Micron, Google), le déblocage se fera uniquement sur les produits « qui ne présentent aucun risque pour la sécurité nationale ». Comprenez que les équipements réseau ne sont toujours pas inclus, mais que les chipsets, les modems et les brevets seront à nouveau vendus.

Huawei Mate X
Huawei Mate X

Il faudra cependant montrer patte blanche. Car une autorisation devra être accordée à toutes les entreprises qui souhaitent reprendre une relation commerciale avec Huawei. Wilbur Ross, secrétaire d’État à la tête du Ministère du Commerce, a expliqué cela cette semaine à l’occasion de la conférence annuelle du BIS (Bureau of Industry and Security). Le thème de cette conférence était d’ailleurs très actuel : contrôle et sécurité des exportations.

… mais à ceux qui seront autorisés à le faire

Concrètement, qu’est-ce qui va se passer ? Chaque société devra émettre un dossier auprès du département du commerce pour détailler les produits qui seront vendus à Huawei. Chaque dossier sera examiné pour évaluer si la vente de ces produits pose ou non un risque pour la sécurité nationale américaine. Et si ce n’est pas le cas, une licence commerciale sera alors émise. Sans cette licence, pas d’exportation possible. Il est évident que tous les composants disponibles dans un smartphone seront autorisés à la vente.

Reste une question essentielle : quel est le calendrier de cette mesure ? Car il faudra certainement écrire le cadre exact de ces licences. Il faudra ensuite accepter les demandes et les attribuer à des inspecteurs qui se chargeront d’évaluer le risque. Puis un rapport avec une note sera transmis par ces mêmes inspecteurs. Cette note conditionnera l’émission de la licence. Tout cela peut prendre du temps. Et il paraît évident qu’un tel mécanisme n’est pas simple à mettre en place. Il n’est donc pas sûr que les premières licences soient accordées avant la fin de l’été. D’ici là, tout l’écosystème de la téléphonie est pénalisé.

via LesMobiles.com https://www.lesmobiles.com/actualite/26776-embargo-de-huawei-bientot-des-licences-commerciales-pour-ses-fournisseurs.html
link : https://www.lesmobiles.com/actualite/26776-embargo-de-huawei-bientot-des-licences-commerciales-pour-ses-fournisseurs.html
July 10, 2019 at 06:57PM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *