Comment les services financiers des entreprises dépasseront toutes les attentes grâce à la technologie

Comment les services financiers des entreprises dépasseront toutes les attentes grâce à la technologie

Alors que le rôle des services financiers en entreprise devient de plus en plus stratégique, 2019 les confrontera à de nouveaux défis à relever. Après 10 ans de croissance continue, nous pourrions assister à une grave crise mondiale de liquidités suivie d’un cycle de surchauffe et de contraction de 18 mois : 50% des crypto-monnaies pourraient être amenées à disparaitre. Des solutions technologiques stratégiques, opérationnelles et intégrées devraient permettre aux entreprises de développer des avantages concurrentiels plus marqués.

PRÉDICTION #1: L’AUTOMATISATION DES PROCESSUS ROBOTIQUES (RPA : ROBOTIC PROCESS AUTOMATION) ENTRAINE L’AUTOMATISATION CONTINUE DES PROCESSUS FINANCIERS A MESURE QUE L’INTERNET-OF-VALUE ÉMERGE

En 2019, l’automatisation continuera de s’accroître, grâce aux capacités innovantes de la RPA et à la réduction des coûts. A mesure que de plus en plus d’entreprises commenceront à automatiser leurs transactions financières, un cercle vertueux se formera, le développement de l’innovation apporter un retour sur investissement plus visible et plus abordable.

D’ici 2020, le nombre d’entreprises automatisant l’ensemble de leurs transactions financières de base, que ce soit par off-boarding ou technologiquement, devrait atteindre les 50%. Cette automatisation et externalisation croissantes permettra aux services financiers de jouer un rôle plus dynamique et plus stratégique.

RPA: LES DONNÉES EN ACTION

L’automatisation des processus se développera également grâce à la RPA, ajoutant un potentiel crucial à l’Internet-of-Things (IoT).

L’IoT génère des volumes de plus en plus importants de données. Comment les entreprises peuvent-elle agir en conséquence ? La combinaison de l’intelligence artificielle et de la RPA dans l’automatisation des processus de bout-en-bout transforme les données collectées par l’IoT en résultats exploitables. Combinant robotique logicielle et matérielle, la RPA tire parti des drones, de la robotique, de la réalité virtuelle et augmentée pour effectuer des tâches automatiquement ou améliorer la performance humaine.

En 2019, nous assisterons au développement de l’automatisation de bout-en-bout des systèmes financiers à mesure que la recherche de valeur se poursuit. Les systèmes financiers intégrés numériquement, qui fusionnent et relient les finances d’une entreprise à des ressources mondiales d’analyse financière et de négociations, continueront également à se développement. Ces tendances vont permettre l’émergence, en 2019, de l’Internet-of-Value (IoV).

IOV: L’INTERNET-OF-VALUE

Pourquoi les transactions ou les paiements évoluent-ils si lentement en comparaison aux autres données numériques ? Aux Etats-Unis, un paiement international typique prend entre 3 et 5 jours pour être effectué, est soumis à un taux d’erreur d’au moins 5% et a un coût moyen de 42 dollars, constate le groupe Ripple, spécialisé dans les devises numériques (ou crypto-monnaie) et à l’origine du succès de l’XRP. A l’échelle mondiale, des paiements transfrontaliers sont effectués chaque année pour un montant de 180 000 milliards de dollars pour un coût total de 1,7 milliards de dollars.

L’Internet-of-Value a pour objectif de changer cela avec des informations clés pour les entreprises internationales qui souhaitent accélérer et élargir leur portée transactionnelle en temps réel. L’IoV est un système sécurisé de bout-en-bout qui permet l’échange, en temps réel, de devises, de valeurs et d’informations. Qu’est ce que cela signifie pour les services financiers des entreprises ? Dans un contexte où les solutions de gestion d’entreprises cherchent à visualiser de plus en plus de données, être en mesure d’extraire des données critiques et rentables dans un système dédié permet à d’être plus réactif et donc d’avoir un avantage concurrentiel.

BIG DATA: L’AMPLEUR DU VOLUME N’EST PAS UNE FIN EN SOI

L’IoV est un puissant catalyseur pour le Big Data. Avec un contexte d’opérations pouvant être réalisées en multidevises, 24h sur 24h et 7 jours sur 7, être alimenté par des données volumineuses en lien direct avec les devises que l’entreprise négocie ou a besoin, représente une valeur ajoutée considérable. « Big » est souvent l’élément le moins précieux du Big Data. En effet, la qualité et l’applicabilité des données sont bien plus importantes que leur volume. Dans des secteurs et des marchés financiers de plus en plus connectés, l’IoV pourrait donc jouer un rôle crucial en éliminant les données non fondamentales et en ajoutant ainsi de la valeur au Big Data.

DES SYSTÈMES DE BOUT EN BOUT ET EN OPEN SOURCE TOTALEMENT SÉCURISÉS

De l’automatisation à la mise en œuvre de stratégies dynamiques en temps réel – autrement dit : de nouveaux systèmes intégrés collaboratifs compatibles avec la technologie de l’intelligence artificielle et capables de se connecter et d’adapter les systèmes de l’entreprise afin d’obtenir l’intelligence cruciale des grands marchés et des industries financières – génèreront une valeur stratégique et financière considérables. L’adoption de tels systèmes se concrétisera en 2019 à mesure que les dirigeants attendent de plus en plus de leurs services financiers des données stratégiques et un rôle d’appui dans la prise de décisions. Des solutions de gestion dédiées peuvent interagir avec le Big Data et filtrer les données de sorte à offrir une intégration complète, des visualisations clés et un traitement algorithmique des données. Celles-ci vont devenir essentielles au fur et à mesure que les grandes entreprises sont de plus en plus liées aux marchés mondiaux et que la pression pour transformer les investissements en données en valeur augmente.

PRÉDICTION #2: LES ACTIFS NUMÉRIQUES MURISSENT EN 2019 A MESURE QUE LES PROJETS BLOCKCHAIN CONTINUENT D’ÊTRE UNE SOURCE DE VALEUR AJOUTÉE ET QUE LA CONFIANCE DANS LES CRYPTO-MONNAIES S’ACCROIT

Une minute, c’est long dans la finance moderne ! Surtout avec le trading basé sur des algorithmes qui permet de doubler ou de réduire de moitié les actions et les coupures de devises en quelques fractions de secondes. Par exemple, à ce jour, le Bitcoin est évalué à 4 000 dollars l’unité contre 20 000 dollars en décembre 2017. Cette année a été volatile pour toutes les devises car le marché est passé du vertigineux FOMO à une sobre anxiété face à l’échec des devises numériques à tenir leurs promesses en matière de rapidité et évolutivité.

2019: VERS UNE RÉGLEMENTATION RENFORCÉE DES DEVISES NUMÉRIQUES ?

En 2019, nous verrons se poser de nombreuses questions clés sur les devises numériques notamment en matière de règlementation et de gouvernance. Les principaux organismes de régulation tels que la SEC aux Etats-Unis, classeront enfin c’est qu’est exactement une devise numérique, qu’il s’agisse d’un titre, dune marchandise ou de tout autres éléments. Et cela est crucial. Il existe, à ce jour, 1 600 devises numériques. Avec le renfort des réglementations, plus de 50% d’entre elles pourraient disparaitre en 2019.

L’IMPACT DE L’INDUSTRIE DU GAMING

L’industrie des jeux vidéos est bien placée pour soutenir les devises numériques car elle est composée d’entreprises férues de technologie et habituées à travailler dans un monde digital avec des très nombreuses transactions et des jetons numériques. Si ces entreprises défendent une ou plus monnaies numériques, cela pourrait favoriser l’utilisation de celles-ci dans le monde réel et fournir un catalyseur positif nécessaire à de nouvelles percées. Si une opération à haut rendement et à fort volume comme celles-ci réussit aux monnaies numériques, d’autres secteurs ne manqueront pas d’emboiter le pas.

LA PERCÉE EN AVANT DU BLOCKCHAIN

Ces nouvelles réglementations renforceront également la technologie du Blockchain, étroitement liée aux monnaies numériques. 2018 a d’ailleurs été une année phare pour cette technologie.

MAERSK EMBRASSE LE BLOCKCHAIN

En août 2018, Maersk, le géant mondial du transport, lançait avec IBM la première solution mondiale d’expédition reposant sur le Blockchain. 94% des grandes entreprises mondiales, 20 opérateurs de ports et de terminaux ainsi que les autorités douanières des Pays-Bas, de l’Arabie Saoudite, de Singapour, de l’Australie et du Pérou participent à cette plateforme standard et ouverte. Grâce au blockchain, toutes ces parties prenantes peuvent interagir de manière transparente et sécurisée en partageant un accès en temps réel aux données IoT allant du contrôle de la température au poids d’un conteneur ainsi que des protocoles et processus standardisés. En 2019, le Blockchain continuera d’être utilisé et d’afficher des performances solides dans les secteurs de l’approvisionnement et de la distribution.

PRÉDICTION #3: EN 2019, SEULES LES ENTREPRISES AYANT DÉPLOYÉS DES SYSTÈMES INTÉGRÉS ET ACTIVES PAR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE SURMONTERONT LA GRAVE CRISE DE LIQUIDITÉ QUI ARRIVERA SOUDAINEMENT

Depuis 10 ans, les marchés financiers connaissent une vague haussière continue sans précédent si bien que David Lipton, Directeur Général Adjoint du FMI a déclaré voir l’orage approcher en écho à un certain nombre d’analystes qui prédisent un crash ou une grave récession à la fin de l’année 2019.

Cela est facile à expliquer. Les récessions font naturellement partie du cycle de vie de toute économie. Mais là où nous observions des cycles de 4 à 6 ans, 10 années d’expansion ininterrompue est un phénomène inédit. Poussés par des années d’assouplissement quantitatif et des taux d’intérêts négatifs, les marchés mondiaux restent en place malgré des niveaux d’endentement sans précédent.

VERS UN CRASH NUMÉRIQUE

Pour les entreprises, ce crash sera sans commune mesure avec le dernier. Depuis 2008, le nombre de transactions algorithmiques à haute vitesse et à haute fréquence a considérablement augmenté. Aux Etats-Unis, le trading algorithmique contribue désormais à environ 70% du volume des transactions. En Inde, en 2018, il représentait 49,8% du total des transactions en espèces et produits dérivés contre 9% en 2019.

Le trading algorithmique amplifie la rapidité et la sévérité des réactions au changement. De Facebook au Renminbi et à la Livre Sterling, 2018 a montré à quel point les marchés mondiaux sont de plus en plus connectés tout comme les nouveaux cycles de l’information aux industries mondiales. Des algorithmes globaux, à grande vitesse et déclenchement rapide signifient qu’il pourrait s’agir d’un évènement mineur qui provoquerait un crash et dont l’impact serait soudain.

OUTILS STRATÉGIQUES DYNAMIQUES

Cependant, comme nous l’avons vu dans la première prédiction, une meilleure technologie stratégique donne également aux entreprises les capacités de prédire, de gérer et même de capitaliser sur les crises mieux que jamais. Des solutions collaboratives de bout-en-bout, basées sur la technologie, peuvent intégrer les opérations et la stratégie d’une entreprise aux marchés mondiaux, aux tendances et aux informations, en lui permettant de s’adapter en temps réel aux données les plus pertinentes et aux évènements les plus urgents. Selon un rapport de 2017 sur la surveillance des risques, seules 20 à 30% des entreprises ont intégré dans leurs systèmes informatiques les processus de gestion des risques, laissant ainsi la majorité des matrices de risques stockées sur des étagères et donc non connectés. En période de forte volatilité et de risque, la nouvelle génération d’outils stratégiques basés sur l’intelligence artificielle deviendra un indispensable.

via Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News https://www.finyear.com/
link : https://www.finyear.com/Comment-les-services-financiers-des-entreprises-depasseront-toutes-les-attentes-grace-a-la-technologie_a40926.html
April 16, 2019 at 07:00AM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *